Le 2 avril, mobilisé·es contre le projet éducatif et la réforme de la formation des enseignant·es portés par le gouvernement ! Appel intersyndical du 28 mars 2024

Publié le : 28/03/2024
 
 
Le 2 avril, les collègues de l’éducation nationale seront mobilisé·es pour dire NON au choc des savoirs, OUI au choc des salaires et POUR des moyens pour l'École publique.
Dans l’enseignement supérieur, le document de travail intitulé « Les écoles normales du XXI° siècle » émanant du gouvernement confirme la cohérence du projet éducatif porté par le gouvernement qui vise à faire sortir du système éducatif public, le plus tôt possible et à chaque étape de leur scolarité, de l’École à l’Université, les élèves des classes populaires. Le document pose de graves problèmes en termes de conception et de mise en œuvre de la formation des enseignan·tes et des conseillers principaux d’éducation (CPE). Il est à la fois méprisant pour l'ensemble des collègues investi·es dans ces formations depuis de longues années et alarmant sur tous les aspects de gouvernance.
 
La création des Ecoles Normales Supérieures du Professorat (ENSP) consiste finalement en la création d'une nouvelle structure sous double tutelle du MENJ et du MESR mais exempte de toutes les caractéristiques universitaires.
Les orientations telles qu'elles apparaissent dans ce document sont à tout point de vue intenables. Dans une volonté de tout contrôler, ce projet de réforme de la formation des enseignant·es prévoit de priver les personnels de certaines de leurs missions en contournant les libertés académiques et en ôtant la conception des maquettes et des contenus de formation aux équipes. En outre, les contenus de formation mentionnés dans le document de travail ne sont pas à la hauteur des enjeux.
 
Dans les collèges et lycées, mais aussi dans l’enseignement supérieur, le gouvernement fait un choix clair : celui d’une École du tri social, d’une École passéiste et conservatrice avec une formation des enseignant·es mise sous tutelle du MEN et à l’avenant.